Les Algonquins de Lac-Barrière ont été forcés de fermer son école primaire due à la moisissure


Ce n’est pas la première fois que la communauté algonquine a eu besoin de trouver des solutions alternatives pour que plus de 80 élèves puissent apprendre dans un environnement sain.